esenfrdet +34 965 753 725
·
info@savloir.com
·
Mon - Fri 09:00-17:00
LOGIN
vender una casa en espana como no residente costa blanca2
Vendre une maison en Espagne

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est parce que vous envisagez probablement de vendre une maison en Espagne. Avant de chercher un agent immobilier pour vous aider à trouver un acheteur, nous vous recommandons de préparer toute la documentation et de prévoir les impôts auxquels vous devrez faire face.

Il est également important que vous sachiez comment différencier si vous êtes un non-résident ou un résident en Espagne. Selon l’Agence Tributaire, il sera entendu qu’une personne a sa résidence habituelle sur le territoire espagnol lorsque l’une des circonstances suivantes se produit:

  • Restez en Espagne plus de 183 jours par année civile
  • Établir en Espagne le noyau ou la base de vos activités économiques
  • Ou lorsque le conjoint non légalement séparé et les enfants mineurs qui dépendent de lui résident habituellement en Espagne.

Documents obligatoires dans toute l’Espagne

Pour vendre votre propriété dans n’importe quelle communauté autonome espagnole, il existe une série de documents obligatoires communs à n’importe quel territoire. Ils sont divisés en deux directions: prouver que votre bien est votre propriété et prouver que vous êtes à jour de paiement concernant votre propriété.

Accréditation de propriété

  1. Acte de propriété ou titre de propriété: Document que vous avez acquis lors de l’achat de la propriété. C’est le document principal qui prouve que la propriété est votre propriété. Il est inscrit au registre de la propriété.
  2. Document d’identité: c’est le document qui permet l’identification personnelle et sans équivoque des citoyens. Exemple: NIE (numéro d’identité étranger).

Accréditation d’être à jour avec les paiements

  1. Note de registre simple: il s’agit d’un document de base officiel obtenu dans le registre de la propriété. Ce document certifie le statut de la propriété. Contient: données, propriété et charges de la propriété.
  2. Taxe foncière (IBI): C’est la taxe sur la propriété du bien. Normalement, il est payé une fois par an à la mairie correspondante. Le dernier reçu payé doit être présenté.
  3. Certificat d’être libre de paiements de la Communauté: Si la propriété est située dans une communauté de voisins ou une urbanisation, le certificat de l’administrateur doit être présenté qui prouve qu’il est à jour avec les paiements.
  4. Certificat de dette en cours et annulation de Registre: Si la propriété a une hypothèque, au moment de la vente, un certificat de dette en cours doit être demandé

Autres documents pouvant être requis

  1. Certificat d’efficacité énergétique: C’est le document qui certifie la cote énergétique de la maison. L’étiquette énergétique va de A à G, selon le niveau d’efficacité. Correspondant à un rendement plus élevé avec un coût d’investissement plus élevé et un G aux maisons construites sans exigences thermiques.
  2. Certificat d’inspection technique du bâtiment (ITE): Pour les maisons situées dans des bâtiments anciens, il est nécessaire de prouver que le bâtiment est dans un état optimal ou s’il présente des lacunes ou des travaux d’amélioration sont en cours.
  3. Certificat d’habitabilité: C’est le premier ou le deuxième permis d’habitabilité. Pour les obtenir, un rapport technique par un professionnel qualifié est nécessaire.

Impôts lors de la vente d’une maison en Espagne en tant que non-résident

Lors de la vente d’une propriété en Espagne, même si le propriétaire est non-résident en Espagne, il doit déclarer les bénéfices obtenus devant l’Agence Tributaire espagnole.

IRNR: Taxe de vente pour les non-résidents

Pour calculer l’IRNR, la différence entre:

  • VALEUR D’ACQUISITION DE PROPRIÉTÉ: Valeur pour laquelle la propriété a été acquise plus les frais de notaire, l’enregistrement de la propriété, etc. provenant de l’achat. Et les améliorations et les investissements qu’ils ont réalisés dans la propriété y seront également ajoutés.
  • VALEUR DE VENTE DE PROPRIETE: Valeur pour laquelle le bien est vendu plus les frais liés au processus de vente: l’agence immobilière, le notaire, etc.

Une fois le montant de la différence calculé, la taxe de 19% sera appliquée pour les citoyens de l’Union européenne, d’Islande ou de Norvège et de 24% pour le reste des pays.

Plus-value ou impôt sur l’augmentation de la valeur des terrains urbains (IIVTNU)

La plus-value ou IIVTNU est l’augmentation de la valeur du bien au cours des années où le vendeur a été propriétaire. La plus-value est un impôt qui dépend de l’augmentation de la valeur du terrain et du taux d’imposition fixé par la Mairie à laquelle appartient le bien.

Savloir, vous recommande de contacter un avocat immobilier et fiscal local qui passera en revue l’ensemble du processus de vente d’une propriété en Espagne et vous aidera à calculer les impôts directs sur la vente, pour éviter de futures surprises.

Related Posts